La Franche-Comté, une région trop méconnue du grand public

23 août 2019

La Franche-Comté, une région trop méconnue du grand public

Depuis la réforme de 2015, la région Franche-Comté a été réunie à celle de Bourgogne, pour former la nouvelle entité appelée “Bourgogne Franche-Comté”. En perdant son unité administrative, cela a été un coup un dur pour une région pas forcément très bien identifiée par beaucoup de français. En effet, ce petit territoire coincé entre l’Alsace au nord, la Suisse à l’est et la Bourgogne à l’ouest se fait discret, malgré des atouts touristiques indéniables. Ainsi, la Franche-Comté séduit pour le moment un public de connaisseurs, qui apprécient son côté naturel et authentique, de même que ses spécialités culinaires.

Besançon, joyau architectural de la Franche-Comté

Au cœur du département du Doubs, Besançon constitue l’ancienne capitale de la Région Franche-Comté, détrônée désormais par sa rivale Dijon. Néanmoins, avec sa citadelle du XVIIè siècle et son patrimoine architectural et historique, la ville s’impose comme un incontournable du tourisme en Franche-Comté. En bas de la colline, la cathédrale Saint-Jean de Besançon fascine avec son horloge astronomique à 70 cadrans, symbole de l’expertise qui existe en cette région en matière d’industrie horlogère. Enfin, les nostalgiques de la grande littérature française pourront faire un détour par la maison natale de Victor Hugo, qui a été aménagée en musée.

Le Jura, un massif de moyenne montagne aux milles trésors

Depuis Besançon, un itinéraire franc-comtois classique fera se diriger le voyageur vers les montagnes du Jura, à quelques encâblures vers le sud. Avec ses massifs qui culminent à 1720 mètres et son climat continental prononcé, le Jura constitue un terrain de jeu idéal pour des activités de nature. Le ski de fond y est l’activité reine en hiver, même s’il existe quelques domaines honorables pour la pratique du ski alpin. En été, les lacs du Haut-Jura fournissent des objectifs de randonnée idéaux, où les plus courageux pourront tenter une baignade des plus rafraîchissantes, à l’ombre de la forêt.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Note : Votre courriel ne sera jamais publié.