5 faits qui démontrent l’intelligence des corbeaux

14 janvier 2020

5 faits qui démontrent l’intelligence des corbeaux

Chaque animal dispose d’un atout, d’une agilité, d’une intelligence ou autres capacités propres qui leur permettent de survivre dans la nature. Selon une étude récente, des chercheurs ont établi que les corbeaux sont dotés d’une intelligence exceptionnelle. Issu de la famille des corvidés, le corbeau est connu pour ses capacités d’analyse et de vivacité d’esprit. En effet, ces aptitudes étonnantes le placent en haut de l’intelligence animale. Voici quelques faits qui démontrent l’intelligence de ces animaux à plumes.

Les corbeaux distinguent les causes à effet

corbeaux Nouvelle-Calédonie

Selon les études effectuées sur les corbeaux de Nouvelle-Calédonie, il a été démontré que ces oiseaux disposent des mêmes réactions que les humains.

Pour vérifier leur hypothèse, les chercheurs ont mis les corbeaux dans un espace dans lequel un bâton émergeait d’une cachette. « Deux scénarios ont été réalisés : dans le premier scénario, un être humain entrait dans la cachette avant que le bâton ne bouge, et partait ensuite. Tandis que dans le second scénario, la personne restait cachée ».

Dans la première situation, le corbeau affichait un comportement détendu, car il associait le mouvement du bâton à la présence humaine. Dans la deuxième situation, le corbeau reste sur ses gardes, car il ne sait pas d’où provient le bâton.

Cette expérience montre que les corbeaux sont capables d’un travail de raisonnement quand la situation l’exige.

Les corbeaux sont rancuniers

Les corbeaux sont rancuniers

Dans un article publié en 2011 par le biologiste john Marzluff, il a été établi que les corbeaux sont des oiseaux très rancuniers. C’est pour cela que les chercheurs qui font des expériences sur les corbeaux mettent un masque, car ces drôles d’oiseaux sont capables de reconnaître un visage humain.

Si quelqu’un tente d’en attraper un, sans se couvrir le visage, il risque de se faire attaquer par toute une bande de corbeaux.

Les corbeaux font des funérailles

Kaeli Swift

Quand un de leur semblable meurt, les autres corbeaux s’organisent et font beaucoup de bruit. C’est une réaction assez similaire à ceux des humains, qui pleurent la perte de leur proche.

Selon les recherches de Kaeli Swift, ces oiseaux se regroupent afin de s’informer d’un potentiel danger qui peut leur nuire. Ensuite, leur instinct leur oblige à changer de lieu pour être de nouveau en sécurité.

Les corbeaux peuvent résoudre des énigmes

Les corbeaux peuvent résoudre des énigmes

Un chercheur a fait une étude pour mettre à l’épreuve l’intelligence des corbeaux dans un casse-tête assez complexe. Il en a capturé un, et l’a conservé pendant une période de 3 mois.

Ensuite, le chercheur a donné au corbeau un petit puzzle constitué de 8 étapes à résoudre, avec de la nourriture comme récompense. La résolution de ce puzzle devait suivre un ordre spécifique, mais étonnamment, l’oiseau a réussi le test. Pour une deuxième expérience, le corbeau devait collecter et utiliser des outils pour résoudre un casse-tête.

À la grande surprise du chercheur, l’oiseau a réussi haut la main.

Les corbeaux ont un self-control exceptionnel

Les corbeaux ont un self-control exceptionnel

Les corbeaux sont également capables d’une grande maîtrise de soi si leur instinct leur assure une plus grande récompense.

Lors d’une expérience, des chercheurs ont établi la nourriture préférée des corbeaux. Ils leur ont donné des raisins, du pain, des saucisses et de la graisse.

Voyant la gradation qualitative des aliments, les corbeaux ont préféré attendre pour obtenir un meilleur en-cas.

7 mai 2021
Claudine Bertrand

J’ai, un hiver, secouru une corneille qui, pour des raisons mystérieuses, semblait incapable de voler. Ses ailes semblaient intactes. Je la nourrissais en attendant de pouvoir l’attraper. Tous les matins et tous les soirs, sa bande venait la voir. Le soir elle se perchait pas très haut, près de la maison ou se servait des branches de sapin pour monter plus haut dans l’arbre, un peu comme quelqu’un grimpe des escaliers en colimaçon. Un jour, un écureuil roux l’a chassée et elle s’est envolée, à basse altitude, en arrière du terrain en hurlant de douleur. Je ne pensais plus revoir Didi. Le lendemain, au déjeuner, en effet personne! Une heure plus tard environ, j’ai entendu un concert de corneilles qui menaient un terrible vacarme. Je suis sortie voir ce qu’il se passait. Les corneilles se sont tues et j’ai vu Didi tourner le coin de la maison “à pied”. Les corneilles se sont envolées et ne sont plus revenues ni matin ni soir. J’ai eu l’impression de recevoir ce message ; “Nous ne pouvons plus rien pour elle. On te la confie!” Nous avons fini pas attraper Didi, l’avons confiée à un sanctuaire où elle a reçu des soins et des antibiotiques, mais elle n’a pas survécu. L’autopsie a révélé un champignon qui aurait exigé un antifongique. Cela expliquait sans doute son jabot que je trouvais inhabituellement gonflé.

Laisser un commentaire

Note : Votre courriel ne sera jamais publié.