L’oreiller de voyage créé par une hôtesse de l’air

9 janvier 2013

L’oreiller de voyage créé par une hôtesse de l’air

Suite à l’observation par cette professionnelle des voyages en avions des postures que prenaient les voyageurs munis ou non d’un oreiller de voyage ergonomique, elle a élaboré un nouveau produit en passe d’être breveté et qui pourrait bien révolutionner les classiques du genre.

Du projet à la concrétisation

Gemma Jensen qui a inventé ce nouveau type de coussin avait remarqué que les oreillers proposés par les compagnies aériennes de même que les oreillers gonflables n’apportaient qu’un confort limité et qu’il était donc possible d’améliorer le produit.

Elle a donc conçu elle-même le J-Pillow avec une forme radicalement différente qui trouvera son intérêt car il prend en compte des variables qui ne l’étaient pas auparavant. De ce fait, au-delà même de l’innovation, c’est une idée révolutionnaire qui est sur le point de se développer dans l’univers des accessoires de voyage.

Très prometteur, ce produit vient d’obtenir le Grand Prix britannique de l’Innovation et a déjà été commandé en masse par des enseignes de téléachat qui veulent pouvoir présenter l’objet en situation réelle par le biais de ce support. Certaines boutiques présentes dans les aéroports ont également approché la créatrice car ils sont particulièrement intéressés par cette nouveauté.

Présentation du produit

Le produit possède le nom de J-Pillow en raison de sa forme qui ressemble fortement à la lettre J. L’oreiller ressemble en premier lieu à un tour du cou classique auquel on aurait rajouté une partie perpendiculaire qui part du milieu de l’objet pour redescendre par la suite.

En effet, Gemma Jensen a pensé à rajouter une partie qui va venir particulièrement soutenir la nuque. Mais l’atout principal de ce nouvel article est le soutien qu’il propose au niveau du menton. Il est évident que n’importe quel oreiller perd toute son efficacité si la tête de l’utilisateur part en avant donc cette caractéristique inédite permet de garder la tête dans une position idéale sans qu’elle puisse bouger et dévier.

L’idée a été testée et approuvée par des médecins et des professionnels de la santé comme des kinésithérapeutes qui voient trop souvent des patients souffrant de douleurs cervicales malgré l’utilisation d’un oreiller de voyage pendant leurs trajets aériens. Ils auraient donc certifié que le confort était particulièrement impressionnant avec ce type d’article. Il reste alors aujourd’hui aux voyageurs de se faire leur propre opinion en l’utilisant eux-mêmes aussi bien en tant que première utilisation d’un tel objet qu’en comparaison de ceux déjà possédés.

Poursuivez votre lecture :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Note : Votre courriel ne sera jamais publié.