Un médicament contre les cancers du sang bientôt autorisé

15 avril 2014

Un médicament contre les cancers du sang bientôt autorisé

Un nouveau type de médicament contre les cancers du sang a été mis au point par les scientifiques. Certes, l’autorisation accordée pour son usage est temporaire, mais bon nombre de patients pourront bénéficier de ses bienfaits.

Nommé Ibrutinib, ce médicament remédie à la leucémie récidivante et au lymphome à cellules du manteau ou, cette tumeur rare qui se développe dans les ganglions lymphatiques. Pour aider les cancéreux à mieux guérir, l’Agence nationale du médicament a décidé d’accorder une autorisation spéciale à ce remède miracle.

Les deux formes d’une ATU selon l’ANSM

 6915182-leucemie-une-autorisation-temporaire-pour-l-ibrutinib

Pour sa part, le directeur de l’ANSM ou Agence National de Sécurité du Médicament et des produit de santé (pour plus d’informations, vous pouvez consulter le site de l’agence  ici), Dominique Maraninchi a souligné que : « L’ANSM a décidé de donner un avis favorable à la demande d’autorisation temporaire d’utilisation (ATU) de cohorte à l’ibrutinib. » Il a bien précisé les deux formes possibles d’une ATU, soit, « nominative » où délivrée à la demande pour un seul malade désigné ou de cohorte, soit, destinée à « un groupe de patients, traités et surveillés » suivant des critères bien définis dans un protocole d’usage thérapeutique et de recueil d’informations.

Cependant, l’obtention d’une ATU requiert des critères bien distincts, car l’efficacité et la sécurité d’emploi du médicament doivent avoir été confirmées par des études scientifiques.

Le médicament anticancéreux «ibrutinib »

 1391610488_Un-nouvel-espoir-pour-les-personnes-atteintes-du-cancer-du-sang_grand

C’est auprès du laboratoire Janssen-Cilag que l’ibrutinib a été développé. En attente d’une autorisation de mise sur le marché par l’Agence européenne des médicaments (EMA), la Food and Drug Administration (FDA) l’a déjà approuvé. Vu que la sortie en France de ce médicament anticancéreux prendra encore des mois, l’ANSM a opté pour les ATU de cohorte pour qu’il soit le plus tôt possible à la disposition des patients potentiels.

Toutefois, l’efficacité de l’ibrutinib se limite au traitement d’une rechute ainsi qu’à une forme réfractaire de leucémie lymphoïde chronique (LLC) et contre le lymphome à cellules du manteau. D’ailleurs, la LCC est la forme la plus courante de leucémie de l’adulte en Occident et représente 30% des cas de leucémies en France.

Poursuivez votre lecture :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Note : Votre courriel ne sera jamais publié.