Exprimer sa mauvaise humeur allongerait l’espérance de vie

7 janvier 2013

Exprimer sa mauvaise humeur allongerait l’espérance de vie

L’auriez-vous cru ? Pourtant quand on y réfléchit bien cela apparaît évident. Aujourd’hui, des chercheurs l’ont démontré scientifiquement : exprimer sa mauvaise humeur a un effet positif sur la santé mentale et physique.

Alors fini de garder tout pour soi. Osez dire tout haut ce que vous pensez tout bas ! Ne vous retenez pas, laissez-vous aller à vos émotions et ne culpabilisez pas de vous exprimer puisque c’est bon pour la santé. Encore mieux, cela allongerait également l’espérance de vie.

L’étude en question

Pour mener à bien leur étude, les chercheurs allemands ont suivi 6000 patients. Ils ont mesuré différents paramètres chez ces patients et notamment leur humeur. C’est ainsi qu’ils ont découvert que les personnes qui intériorisaient leur ressenti négatif affichaient des hausses de leur rythme cardiaque. Les résultats de cette étude sont parus dans le Journal Health Psychologies.

Exprimez-vous !

A long terme, cela engendre de l’hypertension et un risque accru de développer des maladies cardiaques, voire même des cancers ou encore des maladies des reins. Au contraire, exprimer ses émotions, positives mais surtout négatives a un effet protecteur et phénomène encore plus intéressant, prolonge l’espérance de vie.

Et dans les faits ?

Nul ne peut nier que les Italiens et les Espagnols sont des personnes au tempérament fort. Or, il s’avère qu’ils vivent en moyenne deux années de plus que les Britanniques, beaucoup moins expressifs. Même si la durée d’espérance de vie supplémentaire n’est pas spectaculaire, il s’agit d’une découverte intéressante qui pourrait avoir de nombreuses répercussions sur le monde de la santé.

Poursuivez votre lecture :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Note : Votre courriel ne sera jamais publié.