L’ergothérapie, cette pratique multidisciplinaire encore méconnue

21 décembre 2018

L’ergothérapie, cette pratique multidisciplinaire encore méconnue

Quand on entend le terme ergothérapie, on a tendance à le confondre avec la physiothérapie alors que ces deux-là sont des domaines très différents même si le but est pratiquement le même. Mais, si on connait bien la physiothérapie, l’ergothérapie reste assez étrange pour la population.

L’ergothérapie, c’est quoi ?

Pratiquement, c’est une profession de santé qui s’intéresse à l’évaluation, à la réadaptation et au traitement des personnes souffrant de handicaps moteurs ou psychomoteurs. Le but est de préserver ou développer leur indépendance et leur autonomie nécessaire à la vie quotidienne, familiale et professionnelle.

Cette profession se caractérise en outre par des confections d’orthèses, avec prescription médicale, des conseils dans les aides techniques et dans l’aménagement du domicile de personnes en situation de handicap.

L’ergothérapie joue un rôle primordial dans la rééducation en milieu écologique, favorisant la rééducation lors de mise en situation, pour permettre un retour à l’indépendance, dans un cadre rééducationnel, afin de permettre à la personne d’évoluer avec un maximum d’autonomie dans son quotidien personnel, professionnel et dans ses loisirs et activités de sa vie quotidienne.

Dans la plupart des cas, les ergothérapeutes travaillent en collaboration avec des psychomotriciens, des physiothérapeutes, des médecins (une ordonnance médicale est obligatoire), des infirmiers, des psychologues, des neuropsychologues, des travailleurs sociaux, des orthophonistes, des assistantes sociales…

Qui en profite de cette pratique ?

ergothérapeute

L’ergothérapie est recommandée pour beaucoup de cas, notamment les personnes souffrant en cas de blessure, de maladie, de déficience ou de tout autre problème réduisant les capacités d’une personne pour effectuer des soins personnels, pour se déplacer, communiquer, se divertir, travailler ou encore étudier.

C’est également pour celles souffrant de pathologies invalidantes ou de handicaps permanents ou temporaires, survenue à la suite d’un accident ou d’un traumatisme.

Un ergothérapeute, il fait quoi au juste ?

Selon l’OMS,  « L’ergothérapeute est un professionnel de santé qui fonde sa pratique sur le lien entre l’activité humaine et la santé. Il intervient en faveur d’une personne ou d’un groupe de personnes dans un environnement médical, social, éducatif et professionnel ».

Ainsi, il évalue les lésions, capacités, intégrités de la personne ainsi que ses compétences motrices, sensorielles, psychologiques et cognitives. Il analyse les besoins, les habitudes de vie, les facteurs environnementaux, les situations de handicap et pose un diagnostic ergothérapique.

Il met ensuite en œuvre des soins, des interventions de prévention, d’éducation thérapeutique, de rééducation, réadaptation, réinsertion et réhabilitation psycho-sociale visant à réduire et compenser les limitations et altérations d’activités, développer, restaurer, maintenir l’indépendance, l’autonomie et l’implication sociale de la personne.

Il conçoit également des environnements sécurisés, accessibles, adaptés, évolutifs et durables afin de favoriser l’implication de la personne dans son milieu de vie. Il préconise aussi et utilise des appareillages de série, conçoit et réalise de petits appareils provisoires, extemporanés et entraîne les personnes à leurs utilisations.

ergothérapeute

Ainsi, l’ergothérapeute évalue les difficultés quotidiennes de la personne présentant un handicap (notamment en faisant des bilans ostéo-articulaires, neurologiques, musculaires, fonctionnels, d’autonomie ou encore d’évaluation des difficultés relationnelles) et s’intéresse à l’environnement dans lequel évolue son patient. Il peut proposer certains aménagements et une rééducation sensori-motrice.

En fait, il va essayer de maintenir des capacités fonctionnelles et relationnelles, prévenir les aggravations et transformer un mouvement en un geste fonctionnel, voire restaurer des capacités de relation et de création.

Pour en profiter, une bonne adresse à garder !

Comme il est beaucoup plus facile de trouver un masseur qu’un ergothérapeute, il vous faudra certainement une bonne adresse. Alors, on vous en offre une, incontournable. On parle de la clinique St-Hubert qui est localisée sur la Rive-Sud de Montréal. Vous y trouverez certainement votre bonheur.

Poursuivez votre lecture :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Note : Votre courriel ne sera jamais publié.