Le thermolaquage : un procédé économique, écologique et durable

4 mai 2019

Le thermolaquage : un procédé économique, écologique et durable

Si le thermolaquage était principalement utilisé par les industries automobiles, ce n’est plus le cas actuellement, car son usage s’est étendu dans d’autres domaines.

Effectivement, le secteur mobilier emploie désormais ce procédé de peinture, afin de revêtir et protéger des supports métalliques.

Et si cette technique de peinture a su séduire plus de professionnels, c’est parce qu’elle possède de nombreux avantages.

Il parait qu’elle est à la fois écologique, économique et durable. Mais, tient-elle vraiment ses promesses ?

Une technique de peinture durable

Pierre Durancon

S’il y a bien une chose que l’on apprécie chez le thermolaquage, c’est bien sa durabilité. En effet, il s’agit d’un mode de peinture qui tient dans le temps, quelle que soit la nature (acier, aluminium, inox, acier galvanisé, etc.), la dimension ou la forme (tube, carré, plate, barre, lisse, et bien d’autres encore) du support utilisé.

Cela signifie également qu’ils seront aussi protégésdes chocs et de l’usage répétitif que l’on fait. En outre, l’autre avantage du thermolaquage se situe au niveau de la qualité de revêtement. Il propose effectivement, un rendu complet et uniforme.

Dans ce cas, on ne risque pas de voir des traces de coulure ou encore de surépaisseurs sur la surface. Bien au contraire, celle-ci sera bien lisse et éclatante.

Pour en savoir davantage sur le sujet, n’hésitez pas à faire appel à des professionnels comme le spécialiste du traitement de surface Pierre Durancon.

Un procédé écologique

Un procédé écologique

Le thermolaquage est une technique de peinture écologique, dans la mesure où il n’utilise pas de solvant, une substance chimique dangereuse pour la santé surtout sur les voies respiratoires.

C’est ainsi, qu’il ne présente pas beaucoup de danger comme les cosmétiques biologiques, même si les travailleurs seront explosés pendant quelques heures dans l’usine.

Mais cela ne signifie pas pour autant que l’on doit négliger les règles d’hygiène et sanitaires.Au contraire, les salariés doivent être néanmoins protégés contre d’autres composés volatils, notamment des poudres émises par le procédé de thermolaquage.

Un moyen de faire des économies

Un moyen de faire des économies

Il faut savoir que le thermolaquage sert à protéger les supports métalliques de la corrosion. Comme il dure plusieurs années, il s’agit dans ce cas d’une solution efficace pour faire des économies, car on n’aurait plus besoin de repeindre la pièce métallique régulièrement.

Par contre, un entretien régulier est nécessaire. Par exemple, si l’on souhaite protéger le revêtement, il est préférable de le nettoyer au moins tous les 6 mois. Pour cela, il est vivement conseillé d’utiliser le bon nettoyant. Si possible, optez pour un produit inerte, sans additif.

Sinon, évitez également le traitement trop agressif, comme l’usage d’un papier abrasif, d’un produit alcalin, etc. Normalement, avec un meilleur entretien, les éléments thermolaqués devront résister à n’importe quel choc, voire à l’incendie.

Poursuivez votre lecture :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Note : Votre courriel ne sera jamais publié.