Aménager son jardin avec des arbres fruitiers

19 avril 2013

Aménager son jardin avec des arbres fruitiers

Même si vous n’avez pas l’âme d’un jardinier ou d’un architecte paysagiste, il est toujours sympa de planter soi-même ses propres arbres dans son jardin. Et pourquoi pas des arbres fruitiers pour que vous puissiez en profiter lors des récoltes !

L’intérêt de planter des arbres fruitiers dans un jardin est multiple, non seulement ils produisent des fruits plus délicieux les uns que les autres, mais ils lui donnent du relief et de la structure. Mais avant de se lancer dans l’achat d’arbres à planter, il est nécessaire d’avoir la vision globale du résultat que l’on veut obtenir.

Choisir la forme des arbres fruitiers

Avant de planter un arbre dans son jardin, il faut déjà se l’imaginer quand il aura sa taille adulte. Veut-on qu’il pousse et prenne sa forme définitive librement ou préfère-t-on conduire sa forme pour la rendre palissée ou arquée ?

La forme palissée ou horizontale est très utile pour cloisonner un jardin et protéger du vent le potager, souligner un grillage ou même habiller un mur en le végétalisant. En contrepartie, en hiver, ce mur protègera les arbres du gel. Pour conserver la forme de ces arbres, une taille régulière est indispensable. Pour les tout petits jardins, il existe des arbres fruitiers nains qui peuvent soit être mis en pleine terre, soit être cultivés en pot. Pour les grands jardins, l’espace est suffisant pour laisser les fruitiers se développer librement.

Quelles variétés choisir ?

Arbres fruitiers

Le climat de nos régions est propice à la culture d’une grande variété d’arbres fruitiers : cerisiers, pêchers, poiriers, pommiers, pruniers, abricotiers. Dans le Midi on plantera aussi amandiers, noisetiers, oliviers. Les arbustes : framboisiers, groseilliers et cassissiers trouveront leur place le long des bordures et palissades. Et pourquoi pas un pied ou deux de rhubarbe dans le potager.

La pollinisation ne suit pas le même processus pour tous les arbres fruitiers. Dans la plupart des cas un arbre en fertilise un autre, c’est la pollinisation croisée. Ainsi, pour les cerisiers, pommiers et poiriers, il est nécessaire de planter plusieurs arbres ensemble. Cependant, les arbres fruitiers de vos voisins fertilisent les vôtres, et vice-versa. Les fruitiers qui se pollinisent seuls sont dits auto-fertiles.

En général, les arbres fruitiers sont greffés. La greffe détermine la variété, la précocité et la résistance aux maladies du fruit, ainsi que l’abondance de son feuillage. Lors de l’achat, il est important de s’assurer de la bonne santé de l’arbre et de ne pas oublier que plus il est jeune, plus il faudra de temps avant la première récolte de fruits.

Quelques conseils de plantation et d’entretien

Ihlara Ouest

Le gel est l’ennemi des jeunes arbres, il est donc conseiller de les planter au tout début du printemps, ou à l’automne. Le trou doit être creusé et fumé avec de l’engrais organique une quinzaine de jours avant d’y planter l’arbre. Le choix du lieu est important, ensoleillé et pas trop venteux. Le sol doit être bien drainé et aéré.

Pour la plantation, on commence par enduire les racines d’une boue argileuse et on positionne l’arbre correctement dans le trou. Combler le trou et tasser la terre régulièrement, placer un tuteur puis arroser abondamment.

A chaque printemps, il est conseillé d’enrichir le sol par un engrais riche en phosphore et potasse et de tailler les fruitiers. Pour l’hiver, un badigeon éliminant les larves et œufs d’insectes garantira une bonne pousse de l’arbre fruitier ainsi que sa longévité.

Crédits photo :

 

Poursuivez votre lecture :

14 août 2014
sophie

Peux ton planter ces arbres fruitiers à l’île de la réunion comme l’indique l’article si quel précaution prendre en plus

Laisser un commentaire

Note : Votre courriel ne sera jamais publié.