Suspension de Free Basics par l’Inde

2 janvier 2016

Suspension de Free Basics par l’Inde

Free Basics est une application sur smartphone proposée par le géant des réseaux sociaux Facebook. Il propose entre autre une accessibilité gratuite d’internet pour les pays en voie de développement. Cependant, ayant la deuxième plus nombreuse population du monde, l’Inde vient de suspendre le service d’internet gratuit de Facebook Free Basics, car l’application nuirait aux fournisseurs et instillerait la concurrence déloyale.

Une application vue d’un très mauvais œil

Mark Zuckerberg n’est pas au bout de ses peines, car d’après certaines sources, les autorités indiennes ont décidé de suspendre définitivement Free Basics. Cette application créée par Facebook donne gratuitement accès à une version simplifiée de la plateforme sociale, à un moteur de recherche, ainsi qu’à d’autres applications qui nécessitent une connexion.

internet_free_basics_facebook_inde_suspendu

Entre favoritisme et concurrence déloyale

Rappelons que Free Basics permettant à de nombreux usagers indiens d’avoir gratuitement accès à un réseau internet conçu par Facebook. C’est ce dernier qui désignait le pays qui pouvait bénéficier de ce partenariat (l’Inde étant l’un des premiers bénéficiaires), avant d’ouvrir la candidature à tous après avoir été largement critiqué pour favoritisme. Malgré cet effort d’ouverture, les autorités indiennes ont décidé de ne pas revenir sur leur décision. D’après eux, Free Basics n’est qu’un moyen pour détourner les usagers vers ce que les spécialistes appellent l’ « écosystème de Facebook ». Les mêmes spécialistes estiment également que Facebook n’est pas le web à lui tout seul, bien que l’on puisse y visionner des vidéos depuis YouTube. Facebook est sur le point de perdre les 400 millions d’internautes que compte l’Inde.

000_del6359179.1b1b9153325.w640

Mark Zuckerberg lance une campagne en Inde

Après la décision de ce rejet, Facebook a décidé de lancer une campagne de soutien sous la forme de pétition et d’appel. Mark Zuckerberg s’est lui-même exprimé dans un quotidien très populaire en Inde. Le fondateur de Facebook a affirmé que Free Basics a été lancé dans un but uniquement désintéressé et pour venir en aide aux personnes qui ne peuvent avoir un accès illimité à internet.

Surfant sur cette vague, les autorités égyptiennes ont également décidé de suspendre ce service. Pour info, Free Basics est actuellement présent dans 37 pays et a pour vocation de facilité l’accès des pays émergents notamment l’Afrique, l’Amérique latine et l’Asie à Internet et les services en ligne.

Poursuivez votre lecture :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Note : Votre courriel ne sera jamais publié.