Actions : les gérants optimistes

10 janvier 2013

Actions : les gérants optimistes

Les marchés financiers ne se laissent pas impressionner par la récession européenne qui augure pourtant une baisse des profits à l’échéance 2013.

La Bourse continue d’afficher des indicateurs satisfaisants avec notamment un positionnement à plus de 3 500 points pour le CAC 40. La croissance américaine, qui est supérieure à 2,5 %, est un facteur encourageant. L’immobilier relancé, la production relocalisée et la baisse des coûts en sont les principaux leviers. Le différentiel de prix avec la Chine est sensiblement réduit. Ce qui n’est pas le cas de l’Europe. La hausse notable des investissements et de la production industrielle est une bonne nouvelle.

Du fait de la probable augmentation des taux d’intérêt et de la faible rentabilité des obligations, le choix s’est porté sur les actions. Celles de l’Europe sont les plus prisées ! En effet, les actions européennes sont peu chères. Elles s’avèrent, de surcroît, plus bénéfiques que les obligations. L’indicateur cours/bénéfice a atteint un niveau très bas, passant même en dessous de 11.

Poursuivez votre lecture :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Note : Votre courriel ne sera jamais publié.