Comment créer une entreprise en France ?

26 février 2018

Comment créer une entreprise en France ?

Hormis la faisabilité du projet que vous avez en tête et le comportement du marché correspondant à votre idée, qu'il s'agisse de la vente de produits ou de services, il y a des règles administratives à respecter quand on souhaite créer une entreprise en France. Quelles sont les démarches à effectuer pour être en règle avec l'Etat ?

Les statuts de l'entreprise

S'il s'agit de la création d'une auto entreprise, la question administrative de la création ne se pose pas de la même façon étant donné que les démarches sont simplifiées. Par contre pour la création d'une SARL ou même EURL par exemple, la rédaction des statuts, en bonne et due forme, est nécessaire. Ces statuts concernent d'abord le montant du capital social que vous souhaitez déposer, la dénomination sociale (autrement dit le nom officiel de l'entreprise), les informations sur le siège social (où souhaitez-vous qu'il apparaisse sur les documents, même s'il ne vous empêche pas de travailler à un autre endroit?), et l'objet social. Ce dernier point est extrêmement important et doit être bien réfléchi. Même s'il est possible plus tard de le modifier, il faudra de nouveau faire des démarches administratives, et payer de nouveau pour un nouvel enregistrement et une parution au journal officiel afin d'en informer quiconque le désirerait.

Les formalités bancaires

Qui dit entreprise dit compte bancaire. Mais pour parvenir à ouvrir un compte dans la banque de votre choix, il faudra fournir certains documents à l'établissement financier, et notamment la preuve de dépôt de ces fameux statuts, même si non enregistrés officiellement encore, et procéder à un dépôt de fonds qui sont bloqués dans l'attente que vous ayez le feu vert pour lancer concrètement votre projet.

Il faut avouer que la France évoque de nombreuses lois sur l'entreprise et qu'il n'est pas toujours facile de créer une entreprise du premier coup sans avoir à faire des « allers et retours » avec l'administration fiscale française. Bien souvent, le comptable se charge de ces « paperasseries » après s'être entretenu avec vous pour bien comprendre le business que vous lancez, moyennant une modique somme puisque c'est lui qui apportera son expertise comptable et même financière à votre entreprise.

Poursuivez votre lecture :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Note : Votre courriel ne sera jamais publié.