La reprise des achats d’or en Inde

16 septembre 2013

La reprise des achats d’or en Inde

Après des abus réalisés par les habitants aussi bien que par les banques, la Reserve Bank of India ou RBI s’est trouvée dans l’obligation de mettre en place des règles strictes afin que ses transactions soient mieux encadrées.

Un besoin incontestable

Reserve Bank of IndiaLes restrictions ont été décidées après observation des habitudes des acheteurs car l’or était devenu le deuxième produit importé par le pays après le pétrole. Or, cette pratique a nécessairement des répercussions sur le paysage commercial du pays qui avait davantage d’achats que d’exportations et devant le déficit de 5 % dans ce domaine, il appartenait à la RBI de réagir.

Une première taxe sur les importations a donc été décidée de l’ordre de 8 % puis celle-ci a été augmentée à 10 % avec le but de préserver l’équilibre financier du pays. Si celle-ci concerne surtout les lingots, la RBI n’a pas oublié de taxer les pièces et les médailles fabriquées dans ce métal précieux afin que toute tentative de faire entrer de l’or dans le pays soit réglementée.

Une modification indispensable

Achat d'or en Inde

Il était primordial de suspendre les activités au moment opportun car le mois de septembre est particulièrement propice pour les achats d’or. En effet, étant la période qui voit se dérouler le plus de mariages, les cadeaux d’or sont alors une tradition qui est couramment suivie par les indiens car il a alors une signification particulière et promet bonheur aux jeunes couples.

En l’occurrence, il semblerait que les négociants de ce métal précieux soient déjà prêts à reprendre leurs activités même si celle-ci sera sans conteste moindre que celle pratiquée de façon habituelle. Néanmoins, il est possible d’estimer cette part à au moins 20 % des achats réalisés précédemment. Ce chiffre parait faible mais devrait alors être suffisant pour les acquéreurs.

Poursuivez votre lecture :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Note : Votre courriel ne sera jamais publié.