Comment s’organise la garde des enfants dans un divorce à l’amiable ?

10 mai 2016

Comment s’organise la garde des enfants dans un divorce à l’amiable ?

Le divorce à l’amiable repose sur un parfait accord entre les deux époux pour tous les domaines. La garde des enfants doit donc être négociée afin de trouver le meilleur accord. Il est indispensable de trouver un arrangement à présenter au juge des affaires familiales.

Trouver les termes d’une garde alternée

garde d'enfants

En général, les enfants résident chez l’un des deux parents et l’autre jouit d’un droit de visite. En ce qui concerne ce droit, le divorce à l’amiable donne plus de liberté. Au-delà du minimum prévu par la loi, à savoir un week-end sur deux et la moitié des vacances scolaires, il est possible de faire plus si les deux personnes concernées sont d’accord entre elles.

Dans ce cas, il est indispensable de rédiger un document qui précise quelles sont les modalités prévues pour les enfants. Pour comprendre quelles mentions doivent apparaître, des informations utiles se trouvent sur ce site. Il est indispensable que l’équilibre soit respecté entre les deux parents afin d’obtenir un accord au moment du passage devant le juge. Les parents qui veulent procéder à une garde d’enfant une semaine chacun en alternance doit en faire la demande expresse et seul le juge en charge du dossier pourra indiquer si cette solution est retenue.

Un accord indispensable pour la prononciation du divorce

divorce à l'amiable

Le divorce par consentement mutuel demande de trouver un accord pour chaque aspect de la vie des personnes. Le devenir d’une entreprise en cas de divorce par consentement mutuel doit faire l’objet d’une séparation entre les deux époux. Au niveau des enfants, le sujet est plus délicat mais il est indispensable de se préparer pour ne pas risquer un refus du divorce.

Le but du divorce à l’amiable est de simplifier les démarches donc si le juge perçoit un mécontentement ou un désaccord d’un des deux parents, il risque de retarder ou d’annuler la procédure. Il en est de même si l’arrangement trouvé entre les deux époux n’est pas dans l’intérêt des enfants. Prendre le temps de réfléchir permet de se séparer judicieusement.

Poursuivez votre lecture :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Note : Votre courriel ne sera jamais publié.