Pourquoi faire appel à un notaire pour régler une succession ?

3 janvier 2019

Pourquoi faire appel à un notaire pour régler une succession ?

Le règlement d’une succession n’est pas une opération aisée. La succession est encadrée par la loi à travers des règles précises surtout en matière de liquidation. Vu la complexité du domaine juridique, il serait judicieux de faire appel à un notaire pour le règlement de la succession. Cela permettra aux héritiers de ne pas compromettre leurs droits et d’éviter les éventuels inconvénients.

Les risques encourus par le liquidateur et les héritiers

La liquidation consiste au paiement des dettes du défunt par la vente si nécessaire de certains de ses biens. Le restant sera ainsi distribué aux héritiers. Le liquidateur devra ainsi élaborer un inventaire des opérations effectuées et opérer toutes les diligences en matière fiscale. Si toutefois, le liquidateur ne respecte pas les obligations précitées, sa responsabilité est engagée. En ce qui concerne les héritiers, ils peuvent dans certains cas, être tenus de payer les dettes contractées par le défunt. C’est le cas où les héritiers acceptent une succession dont le passif excède les avoirs. Afin d’éviter cela, rapprochez-vous d’un cabinet notarial pour régler une succession via un notaire

Les avantages de recourir aux services d’un notaire

Pourquoi faire appel à un notaire pour régler une succession ? Le recours au notaire en matière successorale assure aux héritiers le respect des obligations légales concernant les formalités de succession. En plus, cela protège les héritiers contre les éventuels contentieux. Au moins le notaire ne vous laissera pas accepter une succession déficitaire. En ce qui concerne le liquidateur, il peut mandater le notaire afin que ce dernier effectue la liquidation de la succession. 

A cet effet, le notaire fera un rapport sur l’opération à chaque fois que besoin en ait. Aussi le liquidateur peut tout simplement demander conseil au notaire ou solliciter ses services pour une opération ponctuelle. Mais quelle que soit la situation, il est vivement conseillé de consulter un notaire. Ses connaissances juridiques seront d’une grande utilité aussi bien pour le liquidateur que pour les héritiers, surtout dans le cas d'une vente de maison héritée d'un parent décédé.

Poursuivez votre lecture :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Note : Votre courriel ne sera jamais publié.