L’ouragan Ophélia frappe l’Europe

16 octobre 2017

L’ouragan Ophélia frappe l’Europe

Si les Antilles françaises furent les principales victimes des précédents ouragans, c’est maintenant au tour de l’Europe de subir le même sort avec l’ouragan Ophélia. Ce dernier se dirige tout droit vers les côtes irlandaises avec des prévisions faisant état de rafales de vents dépassant les 130km/h et d’un risque d’inondations et de dégâts structurels.

Rétrogradé en tempête tropicale

D’après le Centre américain des ouragans (NHC), Ophélia devrait se transformer en tempête post-tropicale ce lundi, mais restera puissant. L’Irlande et le Royaume-Uni, les principaux pays menacés, se sont préparés à subir un « impact direct provoqué par le vent et la forte pluie, mais aussi par des conditions maritimes dangereuses » indique le NHC, basé à Miami.

Les autorités sur place ont réclamé des mesures d’urgence dans l’attente de ce phénomène climatique, dont la fermeture des écoles. En Irlande, les services météorologiques ont placé sept des neuf îles de l’archipel en « alerte rouge », et ce, depuis le samedi lorsque l’ouragan a atteint la catégorie 3 sur une échelle allant de 1 à 5. Depuis ce matin, le pays a commencé la semaine en alerte rouge dès six heures du matin en heure locale. Le cœur de la tempête a achevé de traverser l’Irlande dans la journée.

Dans les zones à risque, des sacs de sable ont été installés. Il est fort probable que les transports soient perturbés. À l’aéroport de Dublin, plus de 130 vols ont été annulés et 15 000 foyers étaient privés d’électricité avant midi. À la pointe la plus australe de l’île, on a signalé des bourrasques soufflant à 176km/h, soit, beaucoup plus fortes que la puissance annoncée lors des prévisions.

L’ouragan le plus risqué des côtes européennes

Il est à savoir qu’un ouragan n’a jamais approché d’aussi près les côtes européennes pour ainsi dire qu’il s’agit d’un ouragan sans précédent. C’est le sixième ouragan majeur de la saison majeur dans l’Atlantique avant d’être rétrogradé au rang de tempête tropicale.

Ouragan Ophelia

Les médias britanniques comparent Ophélia à la grande tempête de 87 qui, pendant quelques jours, avait soumis certaines parties du Royaume-Uni à des vents.

Le gouvernement irlandais, quant à lui, craint qu’Ophélia ne soit la plus pire tempête de la région depuis l’ouragan Debbie qui a fait 12 morts en 1961.

Poursuivez votre lecture :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Note : Votre courriel ne sera jamais publié.