L’inégalité s’est creusée en France en 2011

11 octobre 2013

L’inégalité s’est creusée en France en 2011

L’inégalité des classes sociales en France a pris de l’envergure vers l’année 2011, d’après des résultats de l’étude de l’INSEE « Revenus fiscaux et sociaux » qui a été rendue publique le vendredi 13 septembre dernier.

Il faut dire que la crise a bel et bien affecté le niveau de vie des Français, notamment les moins aisés. Le fossé qui sépare les riches et les pauvres s’est élargit. Les gens vivant sous le seuil de la pauvreté se sont accrues tandis que les richards ont vu leurs revenus augmenter. Cependant, le niveau de vie médian n’a pas changé voire un revenu annuel de 19.550 €.

Un faible revenu mensuel pour les 14.3 %

inégalité

 Depuis toujours, la société est dominée par la lutte des classes. En France, le taux de la population qui vit sous le seuil de la pauvreté est en surcroît. En 2011, ils sont au nombre de 8.7 millions à recevoir un revenu mensuel qui ne va pas au de-là de 977 €, d’où 14.3 % du peuple français.

Les pauvres assistent à un chamboulement de leurs revenus annuel inférieur à 10.530 €, particulièrement les 10 % les plus pauvres. Les premiers concernés seraient les sans emplois et les jeunes âgés de 18 à 19 ans. Un fait qui devrait pousser le gouvernement à passer en priorité l’emploi et la jeunesse pour éradiquer cet écart.

Des résultats décevants

pauvrete

Les chiffres de l’année 2011 s’avèrent être les plus récents selon les économistes. Il s’agit de la quatrième année de mandat de Nicolas Sarkozy. Ces résultats évoquent une inégalité qui se fait de plus en plus sentir au niveau de la société française.

« Les niveaux de vie augmentent uniquement pour la moitié la plus aisée de la population. Pour la moitié la plus modeste, ils reculent, mais moins que les deux années précédentes.» selon l’INSEE. Un communiqué publié avec cette parution a souligné que ces chiffres confortent le gouvernement dans ses choix.

Poursuivez votre lecture :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Note : Votre courriel ne sera jamais publié.