Fini l’adoption de Pitbull à Montréal, la SPCA s’inquiète

28 août 2016

Fini l’adoption de Pitbull à Montréal, la SPCA s’inquiète

Terminé l’adoption de pitbull à Montréal ! Suite à de malheureux incidents, il a été décidé que l’élevage des chiens types pitbull est désormais interdit dans la ville québécoise. Une décision fortement contestée par la SPCA, fervent défenseur des animaux. Nous vous livrons tous les détails dans cet article.

Le pitbull, un type de chien dangereux ?

Les chiens de type pitbull sont considérés comme faisant partie des « races » canines les plus dangereuses. Principalement parce qu’il est jugé comme très agressif, pouvant mordre à la moindre contrariété. Il a d’ailleurs été rapporté à ce sujet que nombre de violentes attaques de chiens impliquent souvent un ou plusieurs pitbulls.

article_large

Et pourtant, les défenseurs des animaux démentent cette affirmation comme quoi les pitbulls sont des chiens dangereux. Certains types sont peut-être agressifs, mais tout comme chez d’autres races de chiens ! A vrai dire, ce qui rend le pitbull aussi dangereux c’est son impressionnante musculature ainsi que sa puissante mâchoire. En effet, la carrure de ce molosse est telle qu’il peut infliger de graves blessures lorsqu’il passe à l’assaut.

L’adoption de pitbull, désormais interdite à Montréal

Suite à de graves incidents survenus ces derniers mois, Montréal a décidé d’interdire l’adoption de pitbull dans toute la ville. Il n’y aura donc plus de nouveaux chiens pitbulls dans la grande ville québécoise ! Est également interdit le croisement de races présentant les caractéristiques du pitbull (ex : terrier américain, terrier staffordshire…). Le but est de prévenir et mettre fin aux attaques et incidents graves : une femme tuée par un pitbull en juin dernier, une petite fille gravement blessée au visage… Mis en vigueur à partir du 26 septembre prochain, ce nouveau règlement a reçu l’approbation et le soutien du milieu de la santé. Notamment ceux des chirurgiens souvent confrontés à des patients attaqués par ce type de molosse.

Un sévère programme de contrôle pour les propriétaires actuels

Quant aux personnes qui possèdent déjà un ou plusieurs pitbulls, elles devront se soumettre à des restrictions sévères concernant leur animal de compagnie. Elles devront notamment déposer une demande pour obtenir un permis spécial avant la fin de cette année. Elles seront également tenues à se conformer à une série de critères concernant leur chien : stérilisation, micropuçage, immunisation contre la rage…

pit-bull-march.jpg.size.custom.crop.825x650

Mais encore, chaque maître devra présenter un casier judiciaire vierge, sans quoi leur molosse leur sera retiré sans attendre. Hors des murs de la maison, les chiens types pitbull devront être muselés et tenus en laisse par une personne majeure. A noter que la laisse doit faire un mètre maximum, sauf dans les endroits désignés. Enfin si un molosse a attaqué ou mordu quelqu’un, son maître est tenu de signaler ce fait dans un délai de 72 heures.

La SPCA et les défenseurs des animaux protestent

Si le milieu de la santé est très satisfait par la tournure des évènements, ce n’est pas la joie du côté de la SPCA. Les défenseurs des animaux protestent en effet contre ce nouveau règlement : ils soutiennent en effet que cela ne fera qu’entrainer la discrimination des chiens en fonction de leur apparence physique et non à cause de leurs comportements. La SPCA affirme que bannir une race de chiens en particulier ne réduira pas le risque de morsure. L’organisation proteste également contre les ordres d’euthanasie donnés contre les « chiens dangereux ». D’après elle, il est totalement absurde de faire payer tous les chiens pour des fautes commises par d’autres. Et d’ajouter que le licou et le harnais est une option envisageable, mais seulement pour les chiens jugés à risque.

 

Poursuivez votre lecture :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Note : Votre courriel ne sera jamais publié.