L’avènement des body hackers

15 décembre 2013

L’avènement des body hackers

Encore peu connus du grand public, les body hackers sont une catégorie de personnes qui s’autogreffent des implants. Ces dispositifs high tech sont destinés à faire augmenter les capacités physiques et intellectuelles de l’homme.

Tim Cannon, fondateur du Grinder Wetware, est un pirate du corps humain qui pense que la technologie permettra à l’homme de franchir une nouvelle étape de son évolution. Pour cela, lui et son équipe ont inventé des gadgets divers dignes des films de science-fiction.

Body hackers : c’est quoi ?

finger-magnet-implant

Tim Cannon est le fondateur et le leader du Grinder Wetware. Cette start-up qui sort de l’ordinaire a été créée à Pittsburg, Pennsylvanie, aux Etats-Unis. Les membres de cette société ont pour philosophie, le transhumanisme. Ce concept repose sur le fait que l’homme a besoin de la technologie pour évoluer.

Amateurs de nouvelles technologies, les body hackers implantent des gadgets sur eux-mêmes afin de booster leurs facultés et dépasser les limites du corps humain. Dans leur laboratoire, Tim Cannon et son équipe sont sur la quête de plusieurs inventions qui devraient révolutionner le monde.

Les « nouvelles » facultés d’un body hacker

cyborg2f-4-web

A l’aide d’implants, un body hacker est capable de réagir à des objets métalliques et de les attirer. Le body hacker est également sensible aux vibrations des appareils électriques, aux ondes et aux champs électromagnétiques environnantes. Ils ont aussi inventé un implant appelé « bottlenose » qui permet de voir dans le noir.

Tim Cannon, le leader du groupe, s’est autogreffé un implant qui fonctionne comme un détecteur de données physiologiques, pour mesurer la température du corps ou le rythme cardiaque par exemple. Grâce au système HELEDD, Tim Cannon pourra voir des informations par le biais d’un écran LED qui s’éclairera sous la peau. Les données seront ensuite transmises par Bluetooth à un smartphone.

Cependant, être un cyborg n’est pas sans danger, car le risque d’une combustion instantanée est assez élevé. En effet, une fuite d’aide sulfurique peut causer des dommages irréversibles.

Poursuivez votre lecture :

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Note : Votre courriel ne sera jamais publié.